J'ai fait le compte, ou plutôt l'inventaire : toutes les personnes que j'ai récemment eu l'occasion d'apprécier en pleine connaissance de cause (les fréquenter pleinement dans la ville où je réside) ont un trouble dont je suis également atteint. Lui, c'est fatigue permanente. Elle, c'est intestin délicat. Lui, c'est oreilles échauffées. Elle, c'est tremblements de fringale. Lui, c'est tensions et vulnérabilité. Elle, c'est sommeil précoce.

C'est comme cela que nous nous reconnaissons. C'est pour cela que l'on s'entend.

Si j'ai tout ça à la fois, ce n'est pas forcément avec les mêmes atours (je disais l'autre jour à "fatigue permanente" : « c'est marrant parce qu'on dirait que toi c'est par le cerveau que tu sens que tu n'peux plus lire, que c'est trop pour toi, alors que moi c'est purement corporel, oculaire : mes yeux ne tiennent plus la route, et bien plus que mes yeux, toute ma poitrine également, enfin je sais pas comment dire », « ah non moi je sens que je pourrais continuer si ma tête y était, mais je comprends plus rien, tout s'affale, tombe », « moi de mon côté je me suis jamais reconnu dans “tomber de sommeil”, c'est pas que je tombe, c'est que je suis crucifié en l'air par la faiblesse, loin de tout »). Mais il est clair que j'additionne les corvées. Ce serait certes immodeste de dire que je les contiens (mes camarades), car ils ont autant à m'apprendre que j'ai à leur apprendre (sur la douleur), mais disons que c'est la cumulativité qui fait que je bénéficie d'une telle sympathique bande d'éclopés.

Je disais plus bas (ici) : les éclopés sommes les plus clairvoyants. Nous devrions gouverner la terre si nous n'étions pas justement les moins capables (par la force des choses) de nous acquitter de cette tâche (par définition). C'est le lien définitif à faire entre hypersensibilité physiologique et nécessité politique ; ce n'est que pour cela que mon obédience est la critique de gauche de la modernité (“décroissance”, “autonomie post-situationniste”, “pensée décoloniale”). Le matérialisme progressiste blanc, c'est pour les gens en forme, pas gênés plus que ça par les lumières, bruits, cris, vitesses, acidités. C'est un autre matérialisme que les éclopés proposons, "matérialisme" car ce n'est que notre corps qui parle : impossible de continuer à ne pas souffrir dans cette mélasse, la tangente tout d'suite ! Ça remue vraiment en notre intérieur tellement qu'on n'en peut plus, regardez ; ce sont nos maux qui ne nous ferons jamais avoir la force de devenir des tribuns maniant l'effet de science, Inch'Allah.